Dimanche 22 mai 2016

Bac S - C’est parti pour les SVT !

SVT Bac S sujet Pondichéry 2016 indications détaillées pour un corrigé : parties I et II.1 (QCM).

NB : il ne s’agit pas du corrigé officiel, seulement d’une réflexion personnelle de l’auteur sur le sujet et ses possibles attendus.

Le sujet de SVT de Pondichéry 2016 concerne les parties suivantes du programme de Terminale :

  • 1re partie : Le domaine continental et sa dynamique (thème 2) avec le premier paragraphe « La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale » et surtout le deuxième paragraphe qui concerne « La convergence lithosphérique : contexte de la formation des chaînes de montagnes ».

Le programme de SVT mentionne les points suivants qu’il fallait sans doute aborder dans la réponse :

Au relief positif qu’est la chaîne de montagnes, répond, en profondeur, une importante racine crustale. L’épaisseur de la croûte résulte d’un épaississement lié à un raccourcissement et un empilement. On en trouve des indices tectoniques (plis, failles, nappes) et des indices pétrographiques (métamorphisme, traces de fusion partielle). Les résultats conjugués des études tectoniques et minéralogiques permettent de reconstituer un scénario de l’histoire de la chaîne.

Les chaînes de montagnes présentent souvent les traces d’un domaine océanique disparu (ophiolites) et d’anciennes marges continentales passives. La « suture » de matériaux océaniques résulte de l’affrontement de deux lithosphères continentales (collision). Tandis que l’essentiel de la lithosphère continentale continue de subduire, la partie supérieure de la croûte s’épaissit par empilement de nappes dans la zone de contact entre les deux plaques. Les matériaux océaniques et continentaux montrent les traces d’une transformation minéralogique à grande profondeur au cours de la subduction.

La réponse devait comporter au moins deux illustrations au choix du candidat (puisque aucune n’est imposée par l’énoncé) ainsi qu’une introduction, un développement structuré et une conclusion.

Quelques illustrations possibles parmi d’autres :

  • 2e partie, exercice 1 : Le maintien de l’intégrité de l’organisme (thème 3) et plus précisément le deuxième paragraphe « L’immunité adaptative, prolongement de l’immunité innée ».

L’exercice prend la forme d’un questionnaire à choix multiple (QCM). Pour y répondre, il fallait bien comprendre l’illustration du principe du test TROD dont l’utilisation repose sur les propriétés des anticorps. Ce test permet de rechercher chez un patient la présence du virus de la grippe.

Les réponses aux questions sont les suivantes :

1. L’apparition de la ligne colorée dans la zone de contrôle est due à l’association des anticorps anti-grippe mobiles liés à l’or colloïdal avec :

  • des anticorps anti-anticorps. Justification : mise en relation de la représentation du test avant dépôt et de celle d’un test positif.

2. L’apparition de la ligne colorée dans la zone test, en cas de résultat positif, s’explique par la fixation des anticorps anti-grippe fixés :

  • sur la chaîne a des molécules d’antigènes d’abord fixées par les anticorps anti-grippe mobiles liés à l’or colloïdal. Justification : représentation d’un test positif.

3. Le fonctionnement de ce test est basé sur :

  • la fixation des antigènes viraux par des anticorps spécifiques. Justification : comprendre le rôle des anticorps utilisés dans ce genre de test.
  • 2e partie, exercice 1 (pour les candidats n’ayant pas suivi l’enseignement de spécialité SVT) : Génétique et évolution (Thème 1) et plus précisément le paragraphe qui concerne « Le brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique » ;
  • 2e partie, exercice 1 (pour les candidats n’ayant suivi l’enseignement de spécialité SVT) : Energie et cellule vivante (thème 1) et plus précisément ce qui concerne la respiration et (surtout) la fermentation alcoolique des cellules eucaryotes.

Voir en ligne : PONDICHERY 2016 - SVT - Sujet complet