Jeudi 31 août 2017 — Dernier ajout jeudi 3 novembre 2016

Le site Gallo-romain au cœur du Lycée

Au cœur du lycée Evariste Galois, des vestiges d’un amphithéâtre Gallo-Romain ont été découverts en 1989, lors de fouilles, avant le début des travaux d’agrandissement de l’établissement…

Voici un petit résumé des évènements qui ont marqué cet édifice au travers des siècles, puis au cours de ces dernières années :

1) Au fil des siècles :
  • Ce fût tout d’abord un théâtre qui a été construit au Ier siècle.
  • Un siècle plus tard, l’édifice est transformé en amphithéâtre, pour pouvoir y donner des combats d’animaux et peut-être de gladiateurs.

Il subsiste des vestiges des murs, des carceres (salles de services de part et d’autre de l’arène et fermées par des grilles mobiles), et d’un petit sacellum (chapelle).

  • L’amphithéâtre est abandonné à la fin du IIIe siècle. C’est l’un des plus petits connus en Gaule : l’arène mesure 23,6 mètres de grand axe, pour un mur de façade long de 50 mètres.

Il pouvait ainsi accueillir environ 1500 spectateurs.

 

2) Au cours de ces vingt dernières années :

La fouille de l’édifice de spectacles de Beaumont-sur-Oise s’est déroulée en trois temps :

  • De juin 1989 à juin 1990, une fouille de sauvetage archéologique, financée par tiers par le Conseil Régional d’Ile-de-France, le Conseil Général du Val d’Oise et la commune de Beaumont-sur-Oise a été menée en préalable à l’extension du Lycée de Beaumont-sur-Oise, ce qui a entraîné le dégagement de près de deux hectares de la ville antique (photo 1) .
1 - La fouille préventive en juillet 1989 : - JPEG - 334.7 ko
1 - La fouille préventive en juillet 1989 :
sur la droite, les anciens bâtiments du lycée ; on aperçoit, au centre droit de la photo, les vestiges de l’édifice de spectacles.

Le coût a été supérieur à 3 millions et demi de francs sans compter l’étude post-fouille assurée par le SDAVO, service départemental d’archéologie du Conseil Général du Val-d’Oise. La direction de fouille a été assurée par Didier Vermeersch, conservateur territorial du patrimoine et Françoise Jobic (AFAN).

En septembre 1989, les élus régionaux, départementaux et municipaux, le Préfet de Région et le recteur de l’académie de Versailles, les préfet et sous-préfet, ont visité le site, approuvé la fouille et fait le choix de conserver les principaux éléments architecturaux encore en élévation, c’est-à-dire l’arène de l’édifice gallo-romain situé en bordure sud du terrain fouillé (photo 2) .

 2 - La fouille préventive  - JPEG - 318.2 ko
2 - La fouille préventive
l’édifice de spectacles vue de nacelle. On voit, au centre, les murs de façade et du bâtiment de scène et également, vers la gauche de la photo, le mur de façade du théâtre et le départ de l’orchestra dans le caisson ouest ; au premier plan à droite et à gauche, les vestiges des accès à l’arène et les caissons ; au dernier plan, au Nord, une vaste surface sans construction, peut-être une esplanade.

En effet, les murs du local de service, à l’Est, présentaient une élévation de plus de 1,80 m. et offraient donc la possibilité d’une présentation originale au sein d’un établissement scolaire (photo 3) .

3 - les murs et les piliers de l'accès et du local de service Est - JPEG - 341 ko
3 - les murs et les piliers de l’accès et du local de service Est
tels qu’ils sont apparus en septembre 1989 aux élus et responsables administratifs.

Propre à susciter l’intérêt des lycéens et à cristalliser des actions patrimoniales et pédagogiques, cet ensemble monumental devait donc être dégagé, fouillé et faire l’objet d’une restauration et d’une mise en valeur.

Ce nouveau projet fut entièrement pris en charge par la Région dans le cadre de l’agrandissement du Lycée.

On fit pivoter le nouveau bâtiment, afin de le placer parallèlement au mur de façade de l’édifice de spectacles et dégager ainsi l’espace nécessaire pour sa présentation ; pour intégrer le bâtiment de scène de l’édifice antique sous un préau central, les architectes ont également agrandi le corps du nouveau lycée.

  • En 1991, suite à la décision de présenter l’édifice de spectacles, une campagne de fouille programmée (photos 5 à 7) , complétée par quelques sondages de vérification en 1992, permettait l’étude du monument.
4 - Fouille programmée de 1991  - JPEG - 347.2 ko
4 - Fouille programmée de 1991
au premier plan les remblais de craie de la cavea ; l’arène est quasi complètement dégagée ; sur la droite, le nouveau bâtiment du lycée et à ses pieds, les reste de sablon et de géotextile qui ont protégé les vestiges durant la construction ; dans le fond à gauche, l’ancien réfectoire réaménagé en centre de documentation.
5 - La fouille programmée  - JPEG - 323.3 ko
5 - La fouille programmée
Dégagement de l’arène et du sacellum.
6 - La fouille programmée, accès et local de service ouest  - JPEG - 406 ko
6 - La fouille programmée, accès et local de service ouest
on voit bien la liaison entre le nouveau mur de podium sur sa base de gros blocs et le mur du local de service uniquement monté en moellons, et le « coup de sabre » entre les deux.
7 - Plan des fouilles du Lycée après les campagnes de 1989/90 et 1991/92 - JPEG - 129.6 ko
7 - Plan des fouilles du Lycée après les campagnes de 1989/90 et 1991/92
  • Enfin, en 1995/1996, des observations furent menées lors des travaux de consolidation et de présentation du site (photos 8 à 10) .
8 - Restauration et mise en valeur  - JPEG - 262.9 ko
8 - Restauration et mise en valeur
Lors de la phase de consolidation, des inscriptions et des marques ont été mises au jour sur les blocs de la base du mur du podium. Ce dernier a été débarrassé de son mortier antique, puis consolidé au mortier de chaux avec des fers destinés à être scellés dans le voile.
9 - le voile de béton est coulé à l'arrière du mur du podium  - JPEG - 415.2 ko
9 - le voile de béton est coulé à l’arrière du mur du podium
Les fers sont en attente pour la « casquette » dont le coffrage inférieur est installé.
10 - Le résultat final avec les murs consolidés et protégés… - JPEG - 299.9 ko
10 - Le résultat final avec les murs consolidés et protégés…
Le résultat final avec les murs consolidés et protégés, la lisse de sécurité en place, le talus engazonné rappelant la cavea, et les anciens bâtiments du lycée réhabilités.

Au début, l’édifice ainsi restitué et valorisé a offert un tableau agréable à l’œil et les élèves pouvaient descendre dans l’arène. Des spectacles furent organisés avec le concours des élèves et des professeurs : spectacles de danses avec costumes « à la gauloise et à la romaine » (photo 11) accompagnées de musique antique.

11 - Spectacle de danses avec costumes « à la gauloise et à la romaine » - JPEG - 272.1 ko
11 - Spectacle de danses avec costumes « à la gauloise et à la romaine »
Restauration et mise en valeur : de nouveaux spectacles dans l’arène lors des fêtes du Lycée…

Il y eu également des fêtes du Lycée durant un après-midi avec spectacles divers : récitations de poèmes, musiques et danses actuelles, chansons chantées par les élèves et même un match de football à l’antique avec une balle de chiffon faisant s’affronter professeurs et élèves (photo 12) .

12 - Match Profs/Elèves de football à l'antique avec une balle de chiffon  - JPEG - 307.5 ko
12 - Match Profs/Elèves de football à l’antique avec une balle de chiffon
Restauration et mise en valeur : … et de nouveaux jeux dans lesquels se sont affrontés profs et élèves.

Par la suite, une ombre au tableau est apparu : l’entretien même du monument antique. En effet, les mortiers modernes, durs, plaqués sur les liants anciens souples et élastiques, éclatent au gel ou font éclater les pierres en calcaires tendres, si bien que petit à petit, et malgré les protections, le monument menace de nouveau de tomber en ruines… Nous avons dû interdire l’accès à l’arène.

Une solution est recherchée dans une convention entre Région et Département pour l’entretien du monument…

Source : Informations et photos extraites de documents fournis par Didier Vermeersch (Archéologue) à qui nous adressons tous nos remerciements pour ses travaux, et nos cordiales salutations…

 

13 - L'amphi-théâtre en 2009 14 - L'amphi-théâtre sous la neige en février 2012 15 - L'amphi-théâtre en mars 2012 16 - Dessin « La Gaulle romane au II siècle » sous le préau,près de l'arène 17 - L'amphi-théâtre en mars 2012 18 - Vue panoramique du site gallo-romain en mars 2012 19 - Céramiques de « la Cave st 608 » … 20 - Céramiques

Documents à télécharger