Mardi 8 mars 2016 — Dernier ajout vendredi 6 janvier 2017

Prochaine sortie au Théâtre « Liaisons dangereuses » : le 17 mars 2016

Jeudi 17 mars,

sortie en soirée,

au Théâtre de la Ville à Paris

pour une adaptation des « Liaisons dangereuses »

le roman de Choderlos de Laclos.

Cette sortie, organisée par M. FIRA, concerne 42 élèves de 1re et Terminale Générale ou Technologique, encadrés par leurs professeurs : Mme PASQUERO, M. HAINE, M. LAVIT et M. FIRA.

- Départ en autocar devant le lycée à 16h30

N’oubliez pas d’emporter un sandwich.

-  Retour prévu : vers 23H30.

Salle : Théâtre de la Ville

Auteur : Pierre Choderlos de Laclos

Adaptation et Mise en scène : Christine Letailleur

Artistes : Dominique Blanc, Vincent Perez, Fanny Blondeau, Stéphanie Cosserat, Julie Duchaussoy…

Longtemps relégué dans les « Enfers » des bibliothèques, condamné pour « outrage aux bonnes moeurs » sous la Restauration et sous le Second Empire, Les Liaisons dangereuses est l’un des chefs-d’œuvre de la littérature du XVIIIe siècle.

Au petit jeu du libertinage, le vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c’est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules ! Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte…

Le récit des aventures sulfureuses de Valmont et Merteuil est celui d’un combat, qui nous apparaît d’abord sous la forme d’un jeu de séduction et qui, peu à peu, se révèle être celui d’une rivalité destructrice.

Après, entres autres, La Philosophie dans le boudoir de Sade et Hiroshima mon amour de Marguerite Duras, Christine Letailleur porte une fois encore à la scène un texte non théâtral. La metteure en scène est une personnalité atypique de la scène française. Loin des discours puritains et normatifs, elle n’hésite pas à se saisir d’œuvres sulfureuses qui explorent les territoires obscurs, complexes du désir.

Du roman épistolaire de Choderlos de Laclos, Christine Letailleur puise toute la théâtralité inhérente à l’œuvre. En s’appuyant sur la force de l’intrigue et des personnages, entourée d’une distribution de choix emmenée par Dominique Blanc et Vincent Pérez, elle fait entendre la langue du XVIIIe qui est toute la sève de l’histoire et un divertissement raffiné pour l’esprit.

Pour en savoir plus :
- http://www.theatredelaville-paris.c...

Bon spectacle !