Dimanche 19 mai 2013 — Dernier ajout mercredi 30 avril 2014

Sortie au Théâtre « La Tempête » : le 6 juin 2013

Prochaine sortie au Théâtre :

le Jeudi 6 juin : « La Tempête »}}

Cette pièce de Shakespeare sera jouée au « Théâtre d’Ivry Antoine Vitez », à Ivry sur Seine, à 19H00 (Durée : 1H55).

  • Départ en autocar à 16h30 devant le lycée
  • Retour en autocar prévu avant Minuit.

Les élèves intéressés peuvent venir demander à M. FIRA les documents d’autorisation de sortie (paiement par chèque de 10 € à l’ordre du « Théâtre des Quartiers d’Ivry »).

Auteur : William Shakespeare William Shakespeare

Artistes : Thierry Bosc, Carlos Chahine, Mickaël Chirinian, Xavier De Guillebon, Laurent Despond, Benjamin Egner, Florent Guyot, Pascale Oudot, Jean Pavageau, Angélique Zaini

Metteur en scène : Philippe Awat

Le jour se lève sur « La Tempête » :

Prospero, ancien duc de Milan déchu et exilé par son frère, trouve refuge avec sa fille Miranda sur une île inconnue. Grâce à la magie de ses livres, il commande aux éléments et maîtrise des créatures mystérieuses.

Après douze années d’exil, Prospero déclenche alors une tempête qui fait s’échouer sur cette île le bateau sur lequel voguaient son frère - duc usurpateur de Milan – et le roi de Naples.

Les personnages vont alors vivre des aventures cauchemardesques, orchestrées par Prospero et destinées à le venger de leur traîtrise. Aventures qui se révéleront initiatiques pour tous…

Cette tragi-comédie, dernière œuvre de Shakespeare, constitue l’un des textes les plus complexes du corpus shakespearien.

Ici, l’auteur tisse une intrigue en recourant aussi bien à la mythologie qu’à la situation historique et politique, sociale et culturelle de l’Angleterre d’alors.

Dans « La Tempête » s’affrontent et se complètent la magie et la sorcellerie, le bien et le mal, l’amour et la haine, le pardon et la vengeance, la liberté et la servitude, l’esprit et le corps, l’art et la nature, la mer et la terre, la jeunesse et la vieillesse, et par métaphore, le propre de la condition de l’homme sur terre, l’acheminement pénible vers le salut, vers la mort.

« La Tempête » résonne comme un coup de tonnerre et renvoie à des images instantanées : la mer déchaînée, le vent, la foudre, le rivage, l’angoisse de la mort, le sentiment d’abandon, la découverte, la fascination, un espace en suspension.

L’île de Prospero est une métaphore du monde au cœur de l’univers, elle est tout à la fois le monde entier et un simple rocher, un lieu d’illusions et de rêves que chaque être voit comme il peut, comme il veut.

Espace d’illusions, mais aussi espace de questionnements philosophiques, la pièce interroge les mécanismes sociaux et dénonce les jeux de pouvoir et d’intrigues politiques, de domination et de soumission, et fait ressurgir l’universelle question de l’homme face à la mort.

Philippe Awat (Metteur en scène)

Bon spectacle !